Dominique Pizon - Artiste Peintre



Dominique PIZON est né à Melle (Deux-Sèvres) en 1966.

"Dès que j'ai su tenir un crayon, j'ai dessiné". Passionné par les oiseaux et la nature qui les entoure, il ne cesse de les observer pour les crayonner. Encre de Chine et fusain complétent ses premiers dessins.

Persuadé qu'il faut avoir beaucoup déssiné avant de peindre, la couleur ne viendra que plus tard avec l'huile, l'aquarelle, la gouache ; c'est la découverte : la lumière, le mouvement, les nuances subtiles alors possible. Une révélation s'impose sous les pinceaux : il veut faire vivre des bêtes dans leur milieu naturel.

Grandissant dans une famille de chasseurs, cette deuxième passion deviendra indissociable de sa peinture. Les sorties derrière ses chiens (Setters, Pointers, Korthals) aiguisent en lui le goût de l'esthétique : celle des chiens, des animaux, mais aussi de l'environnement qui les côtoie.

"J'aime chercher et capter l'ambiance, l'émotion pour tenter de mieux les restituer sur mes toiles".

Depuis 1989, Dominique vit professionnellement de son art, exposant régulièrement au game-fair à Chambord, au Country-Show à Paris les premières années, ainsi que lors de nombreux salons et fêtes de chasse. Des galeries l'accueillent à Paris, Lyon, Nantes, Tours, Pont-Aven, Béziers...

L'illustration des livres complète sa palette (voir liste dans "illustrations") ajoutée à la collaboration ponctuelle avec la presse cynégétique.

Cet artiste est rare en public et n'est pas fait pour s'exposer, préférant peindre plutôt que de produire.

Notre site essaie de combler ce vide, offrant aux plus grands nombres l'occasion de voir ses oeuvres, peut-être de les acquérir pour mieux les regarder.


Extrait du texte de Joël BOUESSÉE



Revenons à l'artiste. Sérieux, mesuré, discret, il ne trouble en rien la paix de ce qui l'entoure. Dans cette grande pièce qui lui sert d'atelier, sa table est posée là, perpendiculairement à l'orifice, captant le jour pour que l'oeuvre se façonne : aquarelles, gouaches, crayons, fusains, mais aussi des huiles sur toiles, ce qui est plus rare et garant d'ambitions.

Il a raison de vouloir beaucoup car il est très doué et mériterait même d'ajouter la gravure à l'éventail de ses possibles.

Je le regardais travailler. Tout chez lui prédispose au calme. Il a revêtu le silence comme le moine, cette pacifique détermination le conduit à traiter son sujet avec force en le faisant jaillir. Son dessin, bien que très approfondi par une technique sûre, garde beaucoup de subtilité dans le rendu. Qu'il traite le gibier à poils ou le monde des oiseaux, il semble progresser de façon aérienne, telle une plume au vent."